Loi de Finances

Le Président Abdelmadjid Tebboune signe la Loi des Finances 2022

 

        

La Loi des Finances 2022 a été adoptée par les deux chambres du Parlement (Assemblée populaire nationale et Conseil de la nation) en novembre dernier.

Le cadrage macroéconomique retenu pour l’exercice 2022 table sur un prix de référence du baril de pétrole à 45 dollars et un prix du marché du baril à 50 dollars, une croissance économique de 3,3%, une croissance hors hydrocarbures de 3,7% et un taux d’inflation de 3,7%.

La LF 2022 table sur des exportations d’hydrocarbures à 27,9 milliards de dollars et des importations à 31,8 milliards de dollars.

Sur le plan budgétaire, la loi prévoit des recettes de 5.683,22 milliards DA et des dépenses budgétaires de 9.858,4 milliards DA.

Elle prévoit, notamment, plusieurs mesures de soutien à l’investissement dans plusieurs secteurs, une refonte totale du barème de l’impôt sur le revenu global (IRG) qui induira une baisse de cet impôt, et la création d’un dispositif national de compensation au profit des ménages nécessiteux, lequel se substituera au système des subventions généralisées.

Indicateurs de cadrage macroéconomique et financier

Voici les principaux indicateurs du cadrage macroéconomique et financier pour la période 2022-2024.

– Le prix de référence du baril de pétrole brut a été fixé à 45 dollars pour la période 2022-2024

– Le prix de marché du baril de pétrole brut a été fixé à 50 dollars pour la période 2022-2024

– Le taux d’inflation est estimé à 3,7 % en 2022 et 2023 et à 3,8 % en 2024

– Il est prévu que la croissance économique atteigne 3,3 % en 2022 avant de se stabiliser en 2023 et 2024 à près de 3 %

– Cette performance est liée à la croissance annuelle moyenne des secteurs hors hydrocarbures à hauteur de 3,7 % entre 2022 et 2024 (+ 4,0 % en 2022 , +3,4 % en 2023 et +3,8 % en 2024) contre +3,2 % dans la loi de Finance complémentaire (LFC) 2021.

– Au niveau sectoriel, la croissance annuelle moyenne du secteur des hydrocarbures devrait se stabiliser à +0,6 % durant la période 2022-2024, résultat du développement des ventes au niveau des marchés extérieurs et intérieurs qui passent de 0,6% en 2022 à 0,8% en 2023 puis à 0,5 % en 2024 (contre +10,1 % dans la LFC 2021).

– Il est prévu que le secteur de l’agriculture enregistre une croissance moyenne de +4,7 % durant la période 2022-2024 (4,5 % en 2022, 4,3 % en 2023 et 5,2 % en 2024 contre +3,4 % dans la LFC 2021).

– Concernant le secteur de l’industrie, la croissance moyenne annuelle de la valeur ajoutée atteindra +4,3 % durant la période 2022-2024 passant de +4,1 % en 2022 à +4,3 % en 2023 puis à +4,4 % en 2024 (contre +5,9 % dans la LFC 2021).

– La valeur ajoutée du secteur du BTPH connaitra une croissance de +4,7 % en 2022 contre +3,8 % dans la LFC 2021, alors que la croissance moyenne du secteur atteindra +4,4 % en 2023 et 2024.

– Concernant les services commerciaux et les services non commerciaux, il est prévu que la valeur ajoutée des deux secteurs atteigne en 2022 une croissance de, respectivement, +4,6 % et de +3,6, alors que ces deux secteurs enregistreront durant la période 2023 -2024 une croissance annuelle moyenne de, respectivement, +4,5 % et de +1,8 %.

– Il est prévu que les recettes hydrocarbures reculent en 2022 à 27,9 milliards de dollars (Mds USD) (contre 32,4 Mds USD en 2021) tandis qu’il est prévu qu’elles se stabilisent à hauteur de 28,1 Mds USD en 2023 et 28,2 Mds USD en 2024 sur la base d’un prix du marché de 50 dollars/baril de pétrole brut « Sahara Blend » durant la période de prévision, et ce, comparativement aux prévisions de clôture de 2021 basées sur un prix moyenne du baril à 65 dollars.

– Il est prévu que les importations de marchandises enregistrent en 2022 une baisse de 5,4 % atteignant 31,8 Mds USD et 31,2 Mds USD (-1,9 %) en 2023 et 30,8 Mds USD (-1,3 %) en 2024.

– La balance commerciale, sur la base du prix de référence du baril de brut algérien de 50 dollars, sera équilibrée en 2022 avant de réaliser un excédent, selon les prévisions, en 2023 (de 1,3 Mds USD) et en 2024 (de 0,7 Mds USD).

– Les recettes budgétaires globales prévues pour la période 2022-2024 enregistreront une hausse moyenne de 1,3 % (-2,98 % en 2022, +3,2 % en 2023 et +3,7 % en 2024), résultat de la hausse de la fiscalité pétrolière de 6 % en moyenne et de 3 % en moyenne par rapport aux revenus de la fiscalité.

– Il est prévu que les recettes ordinaires enregistrent un recul important (-8,95 %) en 2022 réalisant en 2023 et 2024 une hausse de +2,9 % en moyenne annuelle (+2,2 % en 2023 et +3,7 % en 2024).

– Les dépenses budgétaires enregistreront une hausse de +14,1 % en 2022 comparativement à 2021 atteignant 9.858,4 Mds de dinars (DZD) en 2022 et 9.682,04 Mds DZD en 2023 et près de 9.822 Mds DZD en 2024.

– Par rapport au Produit intérieur brut (PIB), les dépenses publiques s’élèveront de 3,3 %, passant de 39,5 % dans les prévisions de clôture de 2021 à 42,8 % en 2022. En 2023 et 2024, les dépenses publiques atteindront respectivement 39,9 % et 38,4 % du PIB.

– Les dépenses de fonctionnement connaitront une hausse de +4,6 % durant la période 2022-2024 atteignant 6.311,5 Mds DZD en 2022, 6.273,7 Mds DZD en 2023 et 6.451,2 Mds DZD en 2024.

– Par rapport au PIB, la moyenne du budget de fonctionnement représentera 26,2 % contre 25,9 % en 2021 (prévisions de clôture).

– Il est prévu que les dépenses d’équipement enregistrent une hausse en 2022 de +19,1 % comparativement à 2021 (prévisions de clôture) atteignant 3.546,9 Mds DZD avant de reculer de 3,9 % en 2023 et de 1,1 % en 2024 (3.408,3 Mds DZD et 3.370,7 Mds DZD respectivement).

– Le déficit du budget représentera, par rapport au PIB, -18,1 % en 2022,

-15,7 % en 2023 et -14,6 % en 2024 contre -12,7 % dans les prévisions de clôture de 2021.

Prévisions budgétaires de la Loi de Finances 2022

Voici les prévisions budgétaires de la Loi de Finances (LF) pour l’année 2022, signée jeudi par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. (Unité : milliards de dinars)

 

                                                                    2021 (clôture)    2022 (PLF)       2023 (estimations)    2024 (estimations)

 

Recettes budgétaires                                        5858,03            5683,22            5867,01                       6084,08

Fiscalité pétrolière                                            1927,05            2103,91            2209,68                       2292,80

Recettes fiscales liées                                       2769,66            2857,86            2939,64                       3071,65

Impôt sur le salaire global / salaires                   796,67             652,44              680,88                         707,13

Impôt sur le salaire global / autres catégories       83,55              93,59               101,16                         106,27

Impôt sur les bénéfices des sociétés                   307,66             426,36              404,63                         425,09

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)                        443,51            453,11               468,64                        488,09

appliquée aux importations

TVA appliquée aux produits locaux                     358,40           389,30               401,88                        429,12

Taxe intérieure de consommation/                      111,32            118,48               123,86                       129,91

cigarettes et boissons alcoolisées

Taxe sur les produits pétroliers                           204,10            207,97               221,16                        227,33

Contributions indirectes                                        4,80              20,04                 22,77                          23,17

Recettes douanières                                          328,62            343,95               354,22                        367,23

Droits d’enregistrement et de timbre                     86,40              95,36                99,98                        104,74

Recettes parafiscales                                         196,27             231,10              232,64                        234,58

Rendement des revenus des domaines                  39,47              39,88                40,29                         40,70

Rendements divers du budget                            156,80             191,22               192,35                       193,88

Recettes exceptionnelles                                    965,00             490,30               485,00                       485,00

Recettes organisationnelles                                    0,05                0,05                   0,05                          0,05

 

Dépenses du budget                                         8.642,68               9.858,43               9.682,04             9.821,96

Fonctionnement                                               5.664,51                6.311,53               6.273,73            6.451,23

Equipement                                                     2.978,18                3.546,90               3.408,30            3.370,73

 

Solde du budget                                               -2.784,65               -4.175,21              -3.815,02           -3.737,88

Solde total du Trésor                                         -3.614,23               -4.929,27              -4.541,73           -4.569,63

Solde total du Trésor/ PIB (%)                           -16,51                    -21,40                  -18,70                -17,86.

Répartition du budget d’équipement par secteur

Voici la répartition par secteur des dépenses d’équipement à caractère définitif, comme prévue par la Loi de finances 2022, signée jeudi par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. (Unité: milliers de dinars)

 

Secteur                                                            Montant A.P                   Montant C.P

 

– Industrie                                                           3.210.827                       4.797.017

– Mines et Energie                                                1.755.000                       1.755.000

– Agriculture et développement rural                      83.026.548                      253.446.227

– Soutien aux services productifs                           5.249.200                        36.536.643

– Infrastructures éco. et admin.                            497.429.806                     736.118.670

– Education- formation                                        175.979.141                     228.105.205

– Infrastructures socio-culturelles                          43.758.179                      156.962.428

– Soutien à l’accès à l’habitat                         56.492.500                             196.139.325

– Divers                                                             1100.000.000                    1 000.000.000

– PCD                                                                 100.000.000                    100.000.000

-Sous-Total investissements                                2.048.901.201                    2.713.860.515

 

— Soutien à l’activité économique–

(Dotation aux comptes d’affectation spéciale et bonification du taux d’intérêt)  433.039.657

– Attributions des Fonds d’investissement pour les nouvelles wilayas  –             10.000.000

– Provisions pour dépenses imprévues                    400.000.000                     390.000.000

— Sous-Total opérations en capital                          400.000.000                     833.039.657

 

– TOTAL BUDGET D’EQUIPEMENT                           2.488.901.201                 3.546.900.172.

Répartition du budget de fonctionnement par département ministériel

Voici la répartition par département ministériel des dépenses d’équipement à caractère définitif telles que prévues par la loi de finances 2022, signée jeudi par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. (Unité: DA)

 

Départements ministériels                                        Montants

– Présidence de la République                                      15.201.224.000

– Services du Premier ministre                                      4.551.727.000 

– Défense nationale                                                     1.300.000.000.000

– Fiances                                                                    92.928.896.000                                       

– Affaires étrangères                                                    42.716.908.000

– Intérieur, collectivités locales et                                  585.370.059.000  

 aménagement du territoire                   

– Justice                                                                     92.259.049.000                                       

– Energie et mines                                                       86.329.388.000

– Transition énergétique et                                           263.950.000

énergies renouvelables                                

– Moudjahidines et ayants droit                                     232.474.088.000 

– Affaires religieuses et wakfs                                        30.079.668.000 

– Education nationale                                                   825.004.074.000       

– Enseignement supérieur et                                         400.051.187.000

recherche scientifique                             

– Formation et enseignement professionnel                    60.564.109.000

– Culture et arts                                                          16.097.228.000

– Jeunesse et sports                                                    45.094.954.000

– Numérisation et statistiques                                       819.770.000 

– Poste et télécommunications                                      2.723.347.000

– Solidarité nationale, famille et condition de la femme    138.641.392.000

– Industrie                                                                  4.891.391.000

– Agriculture et développement rural                             341.449.616.000

– Habitat, urbanisme et ville                                         19.612.605.000   

– Commerce  et promotion des exportations                   20.874.651.00              

– Communication                                                         18.515.988.000

– Travaux publics                                                         16.551.330.000

– Transports                                                                11.238.541.000

– Ressources en eau et Sécurité hydrique                       21.267.065.000                                      

– Tourisme et industrie artisanale                                  3.585.273.000           

– Santé                                                                      439.422.008.000

– Travail, emploi et sécurité sociale                                176.128.397.000

– Relations avec le Parlement                                        233.453.000  

– Environnement                                                         2.752.149.000

– Pêche et productions halieutiques                               2.749.210.000

– Industrie pharmaceutique                                          527.000.000

– Sous/Total                                                                5.050.969.695.000

– Charges communes                                                    1.260.562.742.000

– TOTAL GENERAL                                                     6.311.532.437.000.